Tableau de Bord Économique n° 31 – Avril 2018

Le Tableau de Bord de l’Économie n° 31 du mois d’avril 2018 est conçu de manière à faire ressortir les données conjoncturelles des quatre principaux secteurs de l’économie malagasy, à savoir : le secteur réel, les finances publiques, le secteur monétaire et le secteur extérieur. Les graphiques et tableaux réunis dans ce document permettent de retracer l’essentiel des tendances sectorielles durant les vingt-quatre derniers mois.

Les thèmes suivants : la croissance économique, les prix, l’emploi, les finances publiques, le secteur monétaire, le secteur extérieur, le secteur des transports, et enfin le secteur du tourisme, sont traités successivement.

Ce document ne présente aucune interprétation sur les données qu’elle offre mais servira d’outil de base d’analyse à chaque conjoncturiste, décideur ou autre utilisateur.

Afin d’apprécier les chiffres à leur juste valeur, les métadonnées de certains indicateurs sont disponibles à la fin du document.

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Les ménages

La publication des résultats du premier Recensement Général de la Population de 1975 se poursuit dans ce rapport par l’analyse et la présentation des tableaux relatifs aux caractéristiques des ménages ordinaires à l’exclusion, par conséquent, des ensembles particuliers (couvent, hôpital, caserne, etc… ). L’on rappelle alors, pour mémoire que pour les fins du Recensement Général, le ménage est défini comme « un ensemble ou groupe de personnes habitant un même logement, unies ou non par des liens familiaux, reconnaissant l’autorité d’un chef et partageant les repas principaux. (cf. méthodologie)

Les caractéristiques socio-économiques des chefs de ménage n’ont pas fait l’objet d’une exploitation, dans la mesure où il semble qu’elles ne différeraient pas trop de celles de la population et en particulier en ce qui concerne la population masculine ; par contre, on pourra regretter l’absence de données sur la répartition selon la taille des ménages. Par ailleurs, en raison de la nature des choses, les résultats relatifs au milieu rural de la province de Diégo-Suarez sont ceux obtenus au dépouillement manuel qui a été effectué à la fin des opérations sur le terrain.

Malgré ces lacunes et en raison du caractère fondamental de la variable « ménage » en tant qu’agent économique et en particulier, l’INSRE s’est efforcé de présenter des données qui, il ose l’espérer, répondront aux plus pressés des besoins des utilisateurs. Ainsi, les statistiques publiées dans ce document donnent d’une part, les répartitions des effectifs des ménages, qui constituent en outre une base de sondage utile aux enquêtes statistiques ultérieures ; d’autre part, elles permettent de saisir l’aspect démographique de la constitution et de la dissolution du ménage malgache, enfin des projections des effectifs des chefs de ménage sont proposées à l’intention des planificateurs, des économistes et à tous les chercheurs en général.

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Données socio-économiques en milieu urbain

Préparé depuis 1965, mais plusieurs fois ajourné pour diverses raisons dont notamment des raisons budgétaires, d’insuffisance de cadre et de conjoncture politique, le premier RGPH ou recensement général de la population et de l’habitat n’a pu démarrer qu’en 1974.

Le budget d’un montant total de 600 millions de FMG, a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Activité en matière de Population pour une part représentant environ le quart et par le Gouvernement de la République Malagasy pour le reste.

L’opération a débuté dans les six chefs-lieux de Province qui sont Tananarive, Tamatave, Fianarantsoa, Mahajanga, Diégo et Tuléar et dans la ville d’Antsirabe. Dans ces sept grandes villes, la date de référence des renseignements fut la nuit du 26 au 27 janvier 1975. Elle se terminait dans le milieu rural qui en constituait le plus gros morceau et où toutes les données furent relatives à la nuit du 17 au 18 Août 1975.

A l’exclusion du Centre de Tangainony et du Centre Industriel de Sosumav, tous les centres considérés comme urbains, lors du recensement sont des communes urbaines ; seule la Commune urbaine de l’île de Sainte-Marie qui présente malgré tout des caractéristiques nettement rurales, a été classée parmi le milieu rural. Les communes urbaines ont été définies par décret gouvernemental et ce, pour des raisons de budget. Une commune urbaine compte au moins 4 000 habitants et un plan d’urbanisme y a été réalisé ou est en train de l’être. C’est souvent un centre administratif doté d’infrastructure scolaire et sanitaire relativement importante et où l’activité commerciale est assez développée.

On trouvera dans le présent volume les renseignements relatifs à l’activité économique qui constitue la première partie des « Données socio-économiques ». On y trouvera les chapitres suivantes :
I. Types d’activité
II. Situation au travail
III. Profession

Faute de place dans ce troisième volume, une partie du IIIe chapitre sur la profession et le IVe chapitre ayant trait à la branche d’activité seront inclus dans les autres volumes avec les données sur la scolarisation, l’alphabétisation et les migrations qui forment la deuxième partie des « Données socio-économiques ».

Données socio-économiques en milieu urbain : Types d’activité – Situation au travail – Profession

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Enquête Post-censitaire

La présente brochure qui contient l’analyse des principaux résultats de l’Enquête Post-censitaire ayant suivi immédiatement le Recensement inaugure la série de publications sur les études et l’analyse.

Après la sortie des tableaux chiffrés, ce travail scientifique apporte les compléments d’informations nécessaires pour une meilleure connaissance de la population malgache et constitue en quelque sorte une consécration des capacités de toute l’équipe de l’Institut National de la Statistique et de la Recherche Economique (INSRE) ayant réalisé le recensement.

L’INSRE a établi un plan d’ensemble pour l’analyse des résultats du Recensement de Madagascar de 1975. Il appartient à l’INSRE de publier l’analyse des résultats qui constitue une synthèse de l’ensemble. Des chercheurs d’autres organismes ont été associés dans les travaux de recherche sur certains thèmes.

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Analyse des données démographiques

Le premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation de Madagascar, dont la nécessité a été mis en évidence depuis 1965, n’a pu finalement être effectué qu’en 1975 pour des raisons d’ordre essentiellement financier.

Les résultats détaillés de ce recensement sont disponibles ; dans une deuxième étape de sa publication l’analyse se propose de synthétiser les résultats, ceci à l’intention d’un large public qui aura besoin d’une idée globale sur la population de Madagascar. Les autres utilisateurs qui voudraient avoir des détails précis sur certains aspects se reportent aux divers volumes qui les intéressent.

La présente analyse traite des données démographiques, l’état de la population et migration après un rappel sur la méthodologie.

RGPH1 1975 – Analyse des données démographiques