Contexte

A l’écoute de Madagascar est une enquête à haute fréquence auprès d’un panel de ménages en se servant des réseaux de téléphonie mobile. Cette enquête innovante n’est pas destinée à remplacer les grandes enquêtes sur la pauvreté notamment l’Enquête Périodique auprès des Ménages (EPM). Elle est surtout indispensable pour combler le vide en termes d’informations entre deux EPM successives. Ce projet d’enquête permettra de gagner en termes de fréquence de disponibilité des données. Par contre, il ne peut fournir que les nécessaires en termes de suivi des conditions de vie des ménages sur un échantillon de faible taille.

Le projet d’enquête à haute fréquence consiste à suivre, à travers une interview par téléphone mobile dans les zones couvertes par les réseaux, un certain nombre de variables très simples sur les conditions de vie des ménages de façon périodique sur un panel limité de ménages. La taille de l’échantillon est de 2000 ménages représentatifs au niveau national, en milieu urbain et en milieu rural. C’est un projet du gouvernement (à l’époque du PGDI II), financé par le Groupe de la Banque Mondiale en collaboration étroite avec INSTAT, CREAM, PNUD, USAID, et HNI.

 

Les documents et données sur l’enquête sont téléchargeables :