Situation des mouvements des établissements formels à Analamanga – n° 064 3e trim. 2016

Au troisième trimestre 2016, dans la région d’Analamanga, le nombre des nouveaux établissements formels diminue par rapport au deuxième trimestre 2016

1.1 Dans le district d’Antananarivo Avaradrano, la création d’établissements est importante

Au cours du troisième trimestre 2016, dans la région Analamanga, le nombre de nouveaux établissements s’élève à 2 157 contre 2 655 au deuxième trimestre 2016, soit une diminution de 18,8 %. Cette diminution se remarque aussi au niveau de chaque forme juridique. Au cours de cette période, le nombre d’établissements créés par mois tend à augmenter malgré la baisse en nombre d’enregistrement au mois d’août 2016. En effet, en juillet 2016, le nombre des établissements nouvellement créés est de 719 et respectivement 686 établissements et 752 établissements en août 2016 et septembre 2016.

Au troisième trimestre 2016, plus de la moitié (53,2 %) des nouveaux établissements sont implantés à Antananarivo Renivohitra où le milieu des affaires y est propice. Dans le district d’Antananarivo V, le nombre des établissements nouvellement crées est le plus élevé (13,8 %) alors qu’il est le plus faible dans le district d’Antananarivo VI (3,8 %).

De même, la création d’établissements est importante dans les districts d’Antananarivo Avaradrano et Antananarivo Atsimondrano : respectivement de 326 et de 322 établissements et représentent 30 % des créations. Par rapport au deuxième trimestre 2016, la création d’établissements au troisième trimestre 2016 dans le district d’Antananarivo Atsimondrano diminue de 27,8 %. Dans le district d’Ankazobe, la création d’établissements n’est que de 0,5 % vu l’éloignement des communes par rapport au chef lieu du district.

1.2 Au troisième trimestre 2016, le nombre des nouvelles entre prises individuelles diminue

Au troisième trimestre 2016, la création d’établissements est dominée par les entreprises individuelles (83,9 %). Toutefois, la part des entreprises individuelles nouvellement créés diminue (84,7 % au deuxième trimestre 2016).

La répartition des créations d’établissements par secteur d’activité au troisième trimestre 2016 est similaire à celle du deuxième trimestre 2016. Les nouveaux opérateurs du secteur tertiaire dominent avec une part de 92,1 % des créations. Les nouveaux opérateurs du secteur secondaire et ceux du secteur primaire ne représentent que 7,4 % et 0,5 % respectivement.

1.3 Au troisième trimestre 2016, à Analamanga, le nombre de nouveaux établissements opérant dans le transport de voyageurs augmente

Selon la répartition des nouveaux établissements par branche d’activités, l’activité de transport représente 29,1 % des créations. Le nombre de nouveaux opérateurs dans le transport de voyageurs augmente (467 au deuxième trimestre 2016 à 521 au troisième trimestre 2016) tandis que celui des nouveaux transporteurs de marchandises diminue (92 opérateurs au troisième trimestre 2016 contre 155 au deuxième trimestre 2016).

Au cours de la même période, les commerçants de détails et les grossistes représentent respectivement de 21,7 % et de 14,2 % des nouveaux opérateurs. Toutefois, le nombre de nouveaux commerçants grossistes augmente peu depuis le deuxième trimestre 2016 (de 299 commerçants à 306 commerçants), alors que celui des commerçants détaillants diminuent beaucoup (de 807 à 467 commerçants), soit une baisse de 42,1 %.

Au cours du troisième trimestre 2016, les branches de l’agriculture, l’élevage et la sylviculture ne représentent que 0,5 % des activités nouvellement créées dans la région Analamanga. Le nombre des opérateurs dans le domaine de l’enseignement diminue de 67,6 % (11 au troisième trimestre 2016 contre 34 au deuxième trimestre 2016). L’apparition de nouvelles activités, entre autres, les institutions financières marque la création du troisième trimestre 2016.

1.4 Au troisième trimestre 2016, la moitié des nouvelles entre prises individuelles démarre leur activité avec 1 000 000 d’Ariary ou moins

Au troisième trimestre 2016, le fonds de démarrage médian des nouvelles sociétés à responsabilités limitées (SARL) et des nouvelles entreprises unipersonnelles à responsabilités limitées (EURL) reste stable par rapport à celui du deuxième trimestre 2016. En effet, la moitié des SARL et des EURL démarrent leurs activités avec 2 000 000 d’Ariary ou moins au troisième trimestre 2016. Par contre, le fonds de démarrage médian des entreprises individuelles (EI) augmente : 2 000 000 d’Ariary ou moins au troisième trimestre 2016 contre 1 000 000 Ariary ou moins au deuxième trimestre 2016.

Entre le deuxième trimestre 2016 et le troisième trimestre 2016, quel que soit la forme juridique des nouveaux établissements nouvellement créés, leurs fonds de démarrage moyens augmentent respectivement de 32,6 % pour les SARL, 32,1 % pour les EURL et 26,7 % pour les EI.

1.5 Au troisième trimestre 2016, le nombre des établissements en mouvement diminue beaucoup

Au troisième trimestre 2016, le nombre des établissements formels en activité ayant subi des mouvements diminue par rapport au deuxième trimestre 2016 : passant de 2 032 établissements au deuxième trimestre 2016 à 1 216 établissements au troisième trimestre 2016, soit une baisse de 40,2 %. Les entreprises individuelles restent les plus mobiles (84,6 %).

La modification, (soit en un changement ou un ajout d’activité soit en un changement du lieu d’exercice des établissements) est le type de mouvement le plus effectué (77,2 %). Cependant, la proportion des établissements en modification diminue de 5,9 points par rapport au deuxième trimestre 2016. De même, le nombre des établissements en cessation d’activité diminue : 231 au troisième trimestre 2016 contre 307 au deuxième trimestre 2016.

Posted in Fichiers des Établissements - FC, Industrie and tagged , .