Historique RGPH

Recensement Général de la Population et de l’Habitat III (RGPH 3)

La planification, le suivi et l’évaluation du programme national de développement nécessitent de disposer des données socio-économiques et démographiques fiables, régulièrement disponibles et en temps opportun. Il convient de mentionner que le RGPH constitue la seule source de données pouvant fournir des informations fiables, exhaustives, actualisées et désagrégées au niveau géographique le plus fin, notamment selon l’âge, le sexe et le milieu de résidence sur la population et les conditions de vie et d’habitation. Il présente aussi l’avantage de fournir les effectifs de population dont on peut avoir besoin pour calculer divers ratios.

En outre, la réalisation du RGPH permet de répondre aux recommandations des Nations Unies de la tenue d’un recensement tous les 10 ans afin d’actualiser les indicateurs utiles au suivi des engagements aux niveaux régional, continental et global, y compris la Position Commune Africaine et le Programme de Développement pour l’après-2015.

De plus, sur le plan technique, le recensement fournira une base de sondage exhaustive et actualisée qui servira à constituer l’échantillon-maître pour les enquêtes intercensitaires comme l’Enquête Démographique et de Santé (EDS), l’Enquête à indicateurs multiples (MICS), l’Enquête Permanente/Périodique auprès des ménages (EPM), etc.

Or, il convient de constater que les données sur la population actuellement disponibles sont pour l’essentiel caduques pour la planification et le suivi-évaluation aussi bien du programme national de développement que des résolutions internationales et des plans d’action des grandes conférences (PA/CIPD, ODD, …) auxquels le pays a souscrit. En effet, le dernier RGPH organisé à Madagascar date de 1993, soit plus de 20 ans.

Historique du RGPH de Madagascar

  • RGPH1
    en août 1975, population recensée : 7,4 millions d’habitants ;
  • RGPH2
    en août 1993, population recensée : 12,3 millions d’habitants ;
  • RGPH3
    prévu pour 2003, puis repoussé à plusieurs reprises et prévu de nouveau pour
    2017.

La périodicité décennale des recensements recommandée par les NU n’a jamais été respectée pour Madagascar ;

Les données de 1993 sont déjà caduques et ne peuvent plus servir ;

Madagascar a raté le cycle 2010 du programme mondial des recensements adopté par les Nations Unies, mais aura l’opportunité d’organiser un RGPH durant le cycle 2020 (2015-2024).

Désireux de disposer des indicateurs fiables, exhaustifs et actualisés sur la population et les conditions d’habitation, le gouvernement Malagasy a manifesté son engagement à réaliser le RGPH-3 dans les meilleurs délais en prenant le Décret N° 096-2015 du 10 février 2015 qui l’institut. Les contraintes de divers ordres, notamment celles résultant de la longue crise socio-politique qui a plongé le pays dans une situation économique critique, ont retardé cette opération qui devait être réalisée en 2003, conformément à la périodicité décennale des recensements recommandée par les Nations Unies.