Recensement de l’Agriculture (RA) – Campagne agricole 2004-2005

Depuis le précédent Recensement agricole de Madagascar 1984-1985, la connaissance des structures d’exploitation et des caractéristiques fondamentales de l’agriculture malgache se heurtait à l’inexistence d’une base de sondage actualisée pour la conduite d’une nouvelle série d’enquêtes sur le secteur agricole réalisées sur des échantillons représentatifs.

L’appréciation de l’impact des efforts dans le développement rural nécessite pourtant la disponibilité des données statistiques fiables et actuelles qui fournirait une vue objective sur le secteur agricole, pour améliorer les prises de décisions politiques et économiques. Pour remédier à cette carence en données statistiques fiables et actualisées, le Gouvernement malgache a décidé de faire entreprendre le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 (RA 2004-2005), conformément à la recommandation de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre du Programme de Recensement Mondial de l’Agriculture 2000.

Le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 a été conçu et réalisé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), avec l’assistance technique de la FAO, et la contribution financière de la Banque Mondiale à travers le Projet de Soutien au Développement Rural, ainsi que celui de l’Union Européenne.

La période de référence choisie est la campagne agricole 2004-2005. Les travaux de cette opération statistique de grande envergure se sont étalés de février 2004 à Octobre 2007, et devaient comporter six principales phases, à savoir :
– La préparation administrative et technique du recensement ;
– Le recensement pilote ;
– La réalisation des opérations de dénombrement des unités primaires ;
– La réalisation du recensement proprement dit (enquête auprès des exploitations agricoles) ;
– Le traitement informatique des données du recensement ;
– L’analyse et la diffusion des résultats du recensement.

Le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 a couvert l’ensemble du territoire national, permettant de disposer des données par district, par région, par province et au niveau national. Il a été mené sous forme d’enquête par sondage de grande envergure avec un échantillon d’exploitations agricoles représentatif au niveau district. De par leur taille et leurs caractéristiques, les grandes exploitations et les exploitations modernes ont été enquêtées de manière exhaustive. Le RA 2004-2005 a intégré la dimension genre dans le processus de production et d’analyse des données statistiques.

Le recensement a nécessité une organisation méthodique et un important travail de contrôle. L’information recueillie permet donc une description complète de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche traditionnelle dans toutes ses diversités locales, et constitue ainsi une base de données exploitable sur plusieurs années, pour répondre aux demandes d’informations sur les structures de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Les
utilisateurs pourront ainsi disposer de résultats comparables pour l’ensemble des provinces, régions et districts.

Les documents ci-après constituent les documents élaborés pour cette importante investigation statistique qu’est le RA 2004-2005 :
– Tome I : Généralités, Méthodologies et Principaux Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome II : Population et Exploitations Agricoles – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome III : Parcelles et Superficies des Cultures – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome IV : Cheptel Animal – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome V : Matériels et Equipements – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome VI : Pêche et Aquaculture – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome VII : Intégration de la Dimension Genre – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.

Par ailleurs, des enquêtes connexes ont permis de produire une importante gamme de données liées à l’environnement rural, aux potentiels et aux efforts de production, aux techniques de production et aux performances du secteur. Ces données constituent des éléments de définition des principaux indicateurs pour le suivi, l’évaluation et l’analyse des programmes sectoriels sur la pauvreté, la vulnérabilité, l’insécurité alimentaire, le développement des filières d’exportations, l’amélioration de la production et de la productivité, les aménagements et les voies d’accès et les capacités du pays à couvrir les besoins du marché local ainsi que ses performances à pénétrer le marché international. En conséquence, les résultats du dernier Recensement de l’Agriculture constituent un instrument privilégié dont les analyses approfondies sur des thèmes spécifiques, qui permettront de mieux orienter les stratégies de développement rural en général et de développement agricole en particulier.

La publication de ces résultats s’adresse à l’ensemble des utilisateurs, y compris le Gouvernement et les partenaires au développement, afin qu’ils puissent disposer des indicateurs pertinents pour mieux saisir les mutations du monde rural.

Lors de la célébration de la Journée Mondiale de la Statistique (JMS) 2015 dont le thème a été « De meilleures données pour une vie meilleure », l’INSTAT a invité les départements ministériels à lui fournir la version électronique de leurs annuaires statistiques afin (i) de les mettre à la disposition des utilisateurs potentiels via son site web, (ii) d’enrichir l’offre statistique du pays (iii) de mettre en valeur les annuaires statistiques et les départements ministériels qui les ont produits.

Posted in Actualités, Agriculture and tagged , , , .