Célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019

Madagascar a rejoint la Communauté statistique africaine pour la célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019. À titre de rappel, la décision de célébrer la JAS a été prise en 1990 par la Commission Économique pour l’Afrique (CEA) et les Ministres africains de l’Économie et du Plan.

Pour cette année, le thème choisi est « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique ».

La célébration affective pour Madagascar s’est tenue à Mahajanga les 28-29 novembre 2019. Plusieurs activités ont été réalisées à cet effet :

- sensibilisation des Autorités locales et du public sur l’importance de la statistique à travers des émissions radiophoniques ;

- exposition de données statistiques qui a vu la participation des producteurs de données statistiques de la Région Boeny. Au total, quinze (15) entités ont participé à l’exposition ;

- Conférences-débats sur différents thèmes (résultats de l’enquête MICS-2018, Nouvel Indice des Prix à la Consommation, Comptes nationaux et le rebasement, étapes du RGPH-3, équité).

Les étudiants ont été particulièrement ciblés pour les conférences débats. Les thématiques sur la santé maternelle et infantile, le recensement les intéressaient particulièrement.

La célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019 a bénéficié de l’appui technique et financier de l’UNICEF.

Signature de la Convention de collaboration entre l’ARTEC et l’INSTAT

Ce lundi 11 novembre 2019, la Direction Générale de l’ARTEC et la Direction Générale de l’INSTAT ont signé une Convention de collaboration visant à améliorer la production et la diffusion de données sur l’utilisation des NTICs.

Lors de leurs allocutions, les deux Directeurs Généraux ont souligné l’importance de ce secteur dans l’économie  nationale. Cependant, force est de constater que les informations sur ce secteur restent encore insuffisantes pour une prise de décisions éclairées dans le domaine.

L’objectif final de cette collaboration est de faire des NTIcs un secteur porteur permettant d’assurer la croissance économique et l’émergence du pays.

Signature du Protocole d’accord entre la Police Nationale et l’INSTAT

La paix et la sécurité constituent un des axes prioritaires de la Politique Générale de l’Etat (PGE). Dans ce cadre, plusieurs activités sont envisagées et seront mises en œuvre par le Gouvernement afin de garantir la paix durable dans tout le pays. Parmi ces activités figurent la mise en place d’une base de données unique sur l’insécurité et la criminalité dans le pays. Il sied de mentionner qu’il s’agit de la première base de données de ce genre à Madagascar.

D’un côté, la Police Nationale dispose d’informations issues des bases de données de la gestion de la sécurité où figure l’évolution des différentes affaires reçues et traitées par la Police Nationale, les infractions selon leur nature, les nombres et caractéristiques des auteurs présumés coupables, afin d’identifier les actions à entreprendre pour améliorer la sécurité en général et d’offrir des informations fiables au public.

De l’autre côté, l’INSTAT, en tant que producteur des statistiques officielles de Madagascar, produit des informations sociales utiles au suivi/évaluation des programmes de développement, en considérant l’importance majeure de la sécurité comme une nécessite au regard de la vie quotidienne. Et c’est la raison pour laquelle la publication des informations fiables, à partir des statistiques officielles de la Police Nationale, est devenue indispensable. Elles donneront un aperçu des réalités autour de l’insécurité, en s’appuyant sur des outils permettant de quantifier les délinquances ainsi que leur évolution. Une des missions principales de l’INSTAT est l’exploitation et la diffusion des données de façon courante.

L’INSTAT et la Police Nationale, institutions ayant toutes deux de fortes expérience et implication dans la production, la valorisation, l’analyse et la diffusion de données, reconnaissent la nécessité de prendre en compte les nouvelles priorités de la politique de développement actuelle.  C’est la raison pour laquelle  les deux entités renforcent leur partenariat dans ce cadre via la signature du Protocole d’accord entre ce mardi 01 octobre 2019 à la salle de conférence de l’INSTAT.

Les données et informations statistiques issues de ce partenariat constituent un outil de travail important pour la prise de décision en matière de renforcement de la sécurité dans le pays.

Signature d’une Convention de partenariat entre le MICA et l’INSTAT

Le lundi 30 septembre 2019, une Convention de partenariat a été signée par le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) et la Direction Générale de l’INSTAT dans le local du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Anosy.

L’objectif de cette Convention est de contribuer à la réalisation du Plan de l’Emergence de Madagascar par le secteur de l’Artisanat. Le MICA et l’INSTAT décident de travailler en étroite collaboration afin d’obtenir des données fiables, exploitables dans le domaine de l’Artisanat. Ceci permettra d’établir les profils des artisans et de connaitre les conditions socio-économiques des acteurs qui y sont impliqués directement et indirectement.

Il s’agit donc de mettre en place une commission interministérielle afin de promouvoir les échanges en matières de données statistiques. Ces données sont indispensables pour déterminer les stratégies conduisant à la promotion du secteur de l’artisanat sur l’ensemble du territoire national. cette collaboration comprend également l’échange sur les méthodologies de production et de validation des données statistiques ainsi que la conduite d’analyse.

L’INSTAT se porte garant de la qualité et de la comparaison internationale des données produites dans le cadre de la présente convention.

Enquête Nationale sur le Suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement à Madagascar | ENSOMD5_2012-2013

Madagascar s’est engagé à atteindre, d’ici à 2015, avec l’appui technique et financier de ses partenaires, les Objectifs
du Millénaire pour le Développement (OMD), dont le but est de créer un cadre programmatique des actions de développement du pays dans différents domaines.

La singularité des OMD est de fixer, pour chaque domaine des cibles à atteindre avec les indicateurs permettant de mesurer les progrès accomplis et l’année 2015 comme deadline. A l’orée de cette date butoir, et dans un contexte de crise politique depuis 2009, il s’est avéré nécessaire pour Madagascar de dresser un état des lieux de la situation de la population Malagasy dans les domaines suivants : pauvreté et faim, éducation, égalité des sexes, mortalité infantile, santé maternelle, lutte contre le Sida, le Paludisme et d’autres maladies, la préservation de l’environnement.

C’est dans ce cadre que l’Institut National de la Statistique (INSTAT) et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), sous le leadership de l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population), ont relevé le défi de réaliser de Septembre 2012 à Novembre 2013, l’Enquête Nationale sur le Suivi des OMD (ENSOMD). C’est une enquête
de grande envergure, ayant pour but d’évaluer les indicateurs de ces objectifs.

Source : INTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 7 Mo

Fichier à télecharger : INSTAT_ensomd5-2012-2013pdf