Recensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2_vol5-01-1997

En 1993, l’effectif total des personnes qui ont déclaré avoir changé de Fivondronampokontany (ou de pays) de naissance ou de résidence antérieure au moins une fois dans leur vie (migration au sens démographique) s’élève à 2.037.226 migrants, dont 1.005.494 du sexe masculin et 1.031.731 du sexe féminin.

L’indice global de mobilité résidentielle égal à 16,6 %, est relativement faible par rapport à celui généralement observé sur le continent africain. Il est de 16,5 % pour les migrants du sexe masculin, et de 16,8 % pour les migrants du sexe féminin.

Ainsi, la population de Madagascar se caractérise d’abord par une forte stabilité résidentielle, et ensuite par une mobilité des femmes relativement importante. En effet, le rapport de masculinité des migrants est égal à 97 hommes pour 100 femmes.

Source : INSTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 1,7 Mo

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2-vol5-1997pdf

Recensement Général de la Population et de l’Habitant | RGPH2_vol6-01-1997

Le présent rapport traite de l’activité économique en deux parties : l’examen des indicateurs caractéristiques de la population active, dans une première partie, avant l’étude de chacune des catégories de la population âgée de 10 ans et plus.

L’étude tient compte des critères de niveau d’instruction, de la situation matrimoniale et, pour les 4.950.000 individus actifs occupés, des caractéristiques de leurs activités : profession, branche d’activité et situation dans la profession.
* Examen des indicateurs
Pour mesurer l’activité économique de la population, on a retenu des indicateurs dérivant
directement ou en partie du concept de taux d’activité.

En plus des différents types de taux d’activité, eux-mêmes, l’étude traite du rapport de participation féminine, du rapport de dépendance, de la durée de vie active brute et, moyennant les données sur la mortalité, de la table
de vie et de l’espérance de vie active.

Source : INSTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 4,1 Mo

Fichier à télcharger : INSTAT_rgph2_vol6-01-1997pdf

Recensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2_vol1-janvier 1997

L’Etat de la population qui, à une date donnée, est constitué comme la photographie de la population, renseigne sur l’effectif, la structure et la répartition spatiale de la population.

L’analyse qui sera réalisée dans ce rapport revêt un caractère primordial dans la mesure où la précision des indicateurs et les conclusions qui ressortiront de l’analyse de s résultats du Recensement Généralde la Population et de l’Habitat de 1993 (RGPH-1993) dépendent en premier lieu de la qualité des données sur l’état de la population.

Le présent rapport comprend trois chapitres. Le premier chapitre est consacré à l’ évaluation des données de base du RGPH-1993; le deuxième porte sur l’examen de l’effectif et de la répartition spatiale de la population, tandis que le troisième chapitre étudie les différentes données de structure de la population: structure par sexe et âge, par
nationalité et par handicap.

Source : INSTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 1,2 Mo

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2-vol1-1997pdf

Recensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2_vol2-janvier 1997

ALPHABÉTISATION

Le recensement a dénombré au total 8299743 individus âgés de 10 ans ou plus dont 54% sont encore non alphabétisés. L’importance des écarts qui demeurent, aussi bien entre les milieux urbain et rural qu’entre les deux sexes, témoigne des disparités qui existent sur la prévalence des facteurs favorables a un environnement lettré.

En effet, avec 61% de non alphabétisés en milieu rural, l’analphabétisme atteint un niveau pratiquement double de celui du milieu urbain (31%). Par ailleurs, les disparités entre hommes et femmes sont plus importantes en milieu rural qu’en milieu urbain.

Parmi les 3813366 individus alphabétisés, la majorité (98%), situation évidente, savent lire et écrire au moins la langue malgache.

Dans l’ensemble, l’alphabétisation est plus importante pour le sexe masculin. Néanmoins, l’écart
entre les deux sexes se réduit graduellement lorsqu’on passe à une génération plus jeune, jusqu’à
changer de sens à 10-14 ans, au profit du sexe féminin.

Source : ISTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 3,3 Mo

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2-vol2-1997pdf

Recensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2_vol3-janvier 1997

L’état matrimonial et la nuptialité sont des facteurs importants de la fécondité. Ils exercent en effet sur celle-ci une influence certaine.

Toute attitude de la population à l’égard de la nuptialité (changement de calendrier ou d’intensité par exemple) a un effet à terme sur la fécondité.

Par rapport aux résultats du RGPH de 1975, la structure matrimoniale au RGPH de 1993 indique en outre une tendance des jeunes générations à retarder leur entrée en union (Graphiques cidessous).

Le pourcentage des célibataires, des mariés et des personnes en rupture d’union diffère d’un sexe
à l’autre et d’un milieu de résidence à l’autre.

Source : INSTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 1,2 Mo

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2-vol3-1997pdf

Recensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2-vol8_janvier 1997

La population résidente de Madagascar dénombrée au Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) de 1993 est de 12.238.914 habitants. Elle comprend 50,3% de femmes contre 49,7% d’hommes soit un rapport de masculinité de 99 hommes pour 100 femmes.

La structure par grands groupes d’âges laisse apparaître la structure d’une population à forte fécondité et à mortalité élevée. En effet, la femme malgache devrait s’attendre à avoir 5,9 enfants en moyenne pendant sa vie féconde.

Le niveau de mortalité est assez fort: le taux de mortalité infantile est de 93 pour mille et l’espérance de vie de 52 ans. Toutefois, les niveaux de fécondité et de mortalité commencent à diminuer.

Le pays en est aux premières phases de la transitiondémographique.

Source : INSTAT

Type de fichier : Pdf

Taille : 4 Go

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2_vol8-01-1997pdf

Rcensement Général de la Population et de l’Habitat | RGPH2_vol4-janvier 1997

FECONDITE

La fécondité est l’une des composante principales de la croissance démographique. Son étude revêt par conséquent une importance particulière.

Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1993 (RGPH-1993) a fourni des informations qui permettent d’obtenir des données sur la fécondité. L’évaluation de ces données a fait constatter que le niveau de la fécondité directement obtenu à partir de ces informations est sous-estimé.

Il a donc fallu procéder à un ajustement des données observées et à une estimation indirecte de la fécondité.

Les données ajustées aboutissent à un effectif de 542.000 naissances au cours des douze derniers mois ayant précédé le dénombrement de la population, ce qui correspond à un taux brut de natalité de 44‰.

Au Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1975 (RGPH-1975),
cet indicateur était estimé à 45‰.

Source : INSTAT

Type de fichieer : Pdf

Taille : 2 Go

Fichier à télecharger : INSTAT_rgph2-vol4-1997pdf