Lot de 11 ordinateurs de bureau pour la «Plateforme de Traitement Covid-19» Mahamasina

Tolotra solosaina miisa 11 ho an’ny «Plateforme de Traitement Covid-19» Mahamasina

Nanolotra solosaina miisa 11 ho an’ny «Plateforme de Traitement Covid-19» Mahamasina, ny Direction Générale INSTAT izay organisme eo ambany fiahian’ny Ministeran’ny Toekarena sy ny Fitatanam-bola ny Talata 04 Aogositra 2020. Ireo fitaovana ireo dia anjara biriky entin’ny Ministera amin’ny ady atao amin’ny valanarentina Covid-19 eto amin’ny firenena.

Andriamatoa Mamy Hery Andriamampandry, Filohan’ny Filankevimpitantanan’ny INSTAT no nisolo tena an’Andriamatoa Ministry ny Toekarena sy ny Fitatanam-bola sy ny Tale Jeneralin’ny INSTAT tamin’io Fotoana io ka araka ny nambarany tamin’ny lahateny fohy nataony dia ny hanafainganana sy hanatsarana kokoa ny asan’ireo Mpisehatra ao an-toerana no tanjon’ireo fanomezana ireo.

Lot de 11 ordinateurs de bureau pour la «Plateforme de Traitement Covid-19» Mahamasina

La Direction Générale de l’INSTAT, un organisme sous tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances a octroyé un lot de 11 ordinateurs de bureau pour la «Plateforme de Traitement Covid-19» Mahamasina. Ces équipements informatiques constituent la contribution du Ministère pour la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a été représenté par Monsieur Mamy Hery Andriamampandry, Président du Conseil d’Administration de l’INSTAT. Il a souligné lors de son allocution que ces équipements informatiques sont destinés à accélérer et rendre efficace la lutte contre la pandémie à Madagascar.

L’inflation de 2019 stabilisée : inférieure à 6 %

L’inflation de l’année 2019 a été stabilisée, c’est-à-dire inférieure à 6 % grâce surtout à la quasi stabilité du prix du riz et la diminution du prix de certains produits et services.

La forte croissance de l’inflation entre septembre 2017 et janvier 2018 est expliquée par la hausse du prix du riz entre septembre 2017 et janvier 2018 qui va jusqu’à Ariary 450 d’écart le kilo pour certaine sorte de riz, surtout en décembre et novembre où les prix comparés aux mêmes mois de l’année précédente ont dépassé les 10%.

D’ailleurs, la stagnation de ce prix du riz a ramené l’inflation moyenne en deçà de 6% en 2019.

Type de fichier : Pdf

Taille : 283 Ko

Fichier à télécharger :  INSTAT_EvolutionInflation2016-2019.pdf

Tableau de Bord de l’Economie | TBE n° 38 – janvier 2020

Le Tableau de Bord de l’Economie n° 38 du mois de janvier 2020 est conçu de manière à faire ressortir les données conjoncturelles des quatre principaux secteurs de l’économie malagasy, à savoir:

  • le secteur réel,
  • les finances publiques,
  • le secteur monétaire, et
  • le secteur extérieur.

Les graphiques et tableaux réunis dans ce document permettent de retracer l’essentiel des tendances sectorielles durant les vingt-quatre derniers mois.

Les thèmes suivants: la croissance économique, les prix, l’emploi, les finances publiques, le secteur monétaire, le secteur extérieur, le secteur des transports, et enfin le secteur du tourisme, seront traités successivement.
Ce document ne présente aucune interprétation sur les données qu’elle offre mais servira d’outil de base d’analyse à chaque conjoncturiste, décideur ou autre utilisateur.

Afin d’apprécier les chiffres à leur juste valeur, les métadonnées de certains indicateurs sont disponibles à la fin du document.

Types de fichier : Pdf et Excel

Tailles : Pdf 1,4 Mo Excel 199 Ko

Fichiers à télécharger :  INSTAT_Tbe38-02-2020.pdf

INSTAT_Tbe38-02-2020.xlsx

Lancement de l’Enquête Permanente auprès des Ménages EPM-2020

Lancement de l’Enquête Permanente auprès des Ménages EPM-2020 (Enquête Pauvreté à Madagascar)
Le vendredi 17 janvier 2020 à 8h30, INSTAT Anosy

Le vendredi 17 janvier 2020 à partir de 8h30, le Ministère de l’Économie et des Finances, à travers l’INSTAT, a déployé un peu plus de 120 agents sur le terrain, repartis en 31 équipes couvrant les 22 Régions, pour réaliser l’Enquête Permanente auprès des Ménages (EPM-2020) ou Enquête Pauvreté.

Dans un pays comme Madagascar, la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des ménages est la finalité de toute action publique : que ce soit celles des PTF, du Secteur privé, de la Société civile, mais surtout de l’administration publique.

Le taux de pauvreté est, de ce fait, l’indicateur par excellence qui mesure l’efficacité de toute action publique au bout de la chaine de toutes initiatives réalisées sur le territoire national. Mesurer cet indicateur est l’objectif principal des enquêtes EPM. De plus, l’EPM-2020 fournira des informations détaillées sur le niveau de consommation et les conditions de vie des ménages en général, et cela, dans chacune des dimensions de la vie quotidienne des ménages : crédit, épargne, emploi, dépenses en santé, éducation, logement, transport, culture et mœurs, ainsi que les chocs et risques auxquels les ménages sont confrontés… De ce fait, l’EPM-2020 permettra aussi de :

  • mesurer l’ampleur des inégalités existantes entre les différentes couches de la population ;

  • étudier l’évolution du niveau de vie des ménages dans le temps et dans l’espace (dans les 22 Régions) ;

  • déterminer un profil de pauvreté.

  • offrir un cadre d’analyse de l’impact des différentes mesures économiques, financières et sociales sur le niveau de vie des ménages : instrument de politique publique pour la réduction de la pauvreté.

Dans cette version de l’EPM, l’INSTAT va utiliser des tablettes pour la collecte des données pour enquêter 16 704 ménages représentatifs des 22 Régions et des milieux urbain et rural. L’EPM-2020 couvrira un cycle complet d’un an, avec des visites répétées auprès du ménages, et l’INSTAT dispose déjà de 20 véhicules Toyota Land Cruiser acquis en novembre 2019 avec toujours l’appui de la Banque Mondiale. Les résultats finaux sont prévus en juin 2021.

Ces enquêtes sont censées être réalisées par tous les pays à un intervalle de 2 à 3 ans et nous en sommes actuellement à la dixième version. La dernière réalisée à Madagascar date de 2012, et a fourni un taux de pauvreté de 71,5% – le dernier chiffre actuellement utilisé qu’il faudra absolument mettre à jour.

La prochaine édition de l’enquête est prévue en 2023, dans le cadre d’une nouvelle demande d’appui du Gouvernement auprès de la Banque Mondiale pour le renforcement des acquis en termes de capacités statistiques.

Sous l’impulsion de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances RANDRIAMANDRATO Richard, cette EPM-2020 complétera donc l’ensemble des indicateurs actuellement révisés et mis à jour au niveau de l’INSTAT, pour constituer une base de référence chiffrée sur la situation du pays, avant la mise en œuvre du Plan pour l’Émergence de Madagascar.

La différence qui sera constaté entre les résultats de l’EPM-2020 et ceux de l’EPM-2023 permettra de dégager le saut quantitatif et qualitatif résultant de la mise en œuvre de politiques de développement. Surtout avec un indicateur comme le taux de pauvreté qui est, en quelque sorte, un indicateur composite mesurant l’efficacité de l’ensemble des actions publiques.

Célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019

Madagascar a rejoint la Communauté statistique africaine pour la célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019. À titre de rappel, la décision de célébrer la JAS a été prise en 1990 par la Commission Économique pour l’Afrique (CEA) et les Ministres africains de l’Économie et du Plan.

Pour cette année, le thème choisi est « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique ».

La célébration affective pour Madagascar s’est tenue à Mahajanga les 28-29 novembre 2019. Plusieurs activités ont été réalisées à cet effet :

- sensibilisation des Autorités locales et du public sur l’importance de la statistique à travers des émissions radiophoniques ;

- exposition de données statistiques qui a vu la participation des producteurs de données statistiques de la Région Boeny. Au total, quinze (15) entités ont participé à l’exposition ;

- Conférences-débats sur différents thèmes (résultats de l’enquête MICS-2018, Nouvel Indice des Prix à la Consommation, Comptes nationaux et le rebasement, étapes du RGPH-3, équité).

Les étudiants ont été particulièrement ciblés pour les conférences débats. Les thématiques sur la santé maternelle et infantile, le recensement les intéressaient particulièrement.

La célébration de la Journée Africaine de la Statistique (JAS) 2019 a bénéficié de l’appui technique et financier de l’UNICEF.

Signature d’une Convention entre l’INSTAT et la CNaPS

Le Mardi 19 novembre 2019, une Convention a été signée entre la Direction Générale de la CNaPS et la Direction Générale de l’INSTAT. L’objet de la Convention est la régularisation des cotisations sociales du personnel de droit privé l’INSTAT.

Par le biais de cette convention, les deux Directions Générales manifestent leur volonté à s’appuyer mutuellement pour un retour à la normale de la jouissance des prestations et de la protection sociale du personnel après un vide de plusieurs années.

A cet effet, la cotisation sociale du personnel de droit privé de l’INSTAT n’a pas été payée depuis 2016 suite à des problèmes financiers auxquels a fait face l’Institut ces dernières années. Actuellement, la Direction Générale a fait des efforts pour résoudre ce problème par le paiement annuel de ces arriérés.

Cette convention arrive à point nommé pour les contractuels de l’INSTAT qui sont partis à la retraite ou vont partir cette année. Ils sont soulagés d’entendre la bonne nouvelle qu’ils ont attendue depuis plusieurs années. En outre, ceux qui sont encore en service sont également heureux de bénéficier d’un paiement régulier du salaire du personnel à partir de cette année.

ASA TAGNAMARO – Sabotsy 19 Oktobra 2019

ASA TAGNAMARO

Notanterahina androany Sabotsy 19 Oktobra 2019 ny “Asa tagnamaro” teto anivon’ny INSTAT sy ny Direction Générale Economie ary ny Direction Générale CREAM eto Anosy. Tonga nanotrona ny fotoana Andriamatoa Sekretera Jeneralin’ny Ministeran’ny Toekarena sy ny Fitantanam-bola.

Nifanome tànana tamin’izany ny Tale Jeneraly, ny Tale, ny Lehiben’ny Sampandraharaha isan-tsokajiny ary ny mpiasa. Nomban-janaka ny mpiasa sasany tamin’izany. Ho azy ireo, ny adidy vita, ny fifandraisan’ny mpianakavy mihamafy. Indrindra indrindra, fampianarana ny taranaka handray andraikitra amin’ny fanasoavana ny firenena sy ny fanatsarana ny tontolo iainana izany.

Natao hanatsarana ny toeram-piasana ny asa tahaka itony. Ankoatra izany dia hampifandraisana ireo mpiasa izay samy variana any amin’ny birao misy azy avy. Farany, fandraisana anjara amin’ny fampandrosoana satria “izay tsy mandoto dia efa manadio ; fa ny manadio ny maloto no tena mandray andraikitra”.

Nofaranana tamin’ny fiarahana miala hetaheta teo amin’ny mpiara-miasa izany.