Annuaire des statistiques environnementales sous le CDSE 2016

Cet annuaire des statistiques environnementales sous le Cadre pour le Développement des Statistiques sur l’Environnement (CDSE) 2016 a été élaboré conjointement par le Ministère du Commerce et de la Consommation et l’Institut National de la Statistiques avec l’appui de l’Union Européenne et le COMESA.

Ce document a été conçu afin de répondre aux demandes en matière de statistiques sur l’environnement au niveau mondial, régional et national suite à l’approbation de la 44e session de la Commission Statistique des Nations Unies du Cadre pour le Développement des Statistiques de l’Environnement (CDSE) 2013 comme outil pour aider les pays au renforcement des programmes de statistiques de l’environnement.

Madagasikara est connu mondialement par la richesse de ses faunes et flores, en particulier, sa biodiversité a bénéficié de l’appui d’un financement du COMESA, à travers le Projet FACMAIR pour l’implémentation du CDSE dans le pays. Cet outil aiderait ainsi à établir des statistiques environnementales suivant le CDSE.

Recensement de l’Agriculture (RA) – Campagne agricole 2004-2005

Depuis le précédent Recensement agricole de Madagascar 1984-1985, la connaissance des structures d’exploitation et des caractéristiques fondamentales de l’agriculture malgache se heurtait à l’inexistence d’une base de sondage actualisée pour la conduite d’une nouvelle série d’enquêtes sur le secteur agricole réalisées sur des échantillons représentatifs.

L’appréciation de l’impact des efforts dans le développement rural nécessite pourtant la disponibilité des données statistiques fiables et actuelles qui fournirait une vue objective sur le secteur agricole, pour améliorer les prises de décisions politiques et économiques. Pour remédier à cette carence en données statistiques fiables et actualisées, le Gouvernement malgache a décidé de faire entreprendre le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 (RA 2004-2005), conformément à la recommandation de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre du Programme de Recensement Mondial de l’Agriculture 2000.

Le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 a été conçu et réalisé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), avec l’assistance technique de la FAO, et la contribution financière de la Banque Mondiale à travers le Projet de Soutien au Développement Rural, ainsi que celui de l’Union Européenne.

La période de référence choisie est la campagne agricole 2004-2005. Les travaux de cette opération statistique de grande envergure se sont étalés de février 2004 à Octobre 2007, et devaient comporter six principales phases, à savoir :
– La préparation administrative et technique du recensement ;
– Le recensement pilote ;
– La réalisation des opérations de dénombrement des unités primaires ;
– La réalisation du recensement proprement dit (enquête auprès des exploitations agricoles) ;
– Le traitement informatique des données du recensement ;
– L’analyse et la diffusion des résultats du recensement.

Le Recensement de l’Agriculture 2004-2005 a couvert l’ensemble du territoire national, permettant de disposer des données par district, par région, par province et au niveau national. Il a été mené sous forme d’enquête par sondage de grande envergure avec un échantillon d’exploitations agricoles représentatif au niveau district. De par leur taille et leurs caractéristiques, les grandes exploitations et les exploitations modernes ont été enquêtées de manière exhaustive. Le RA 2004-2005 a intégré la dimension genre dans le processus de production et d’analyse des données statistiques.

Le recensement a nécessité une organisation méthodique et un important travail de contrôle. L’information recueillie permet donc une description complète de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche traditionnelle dans toutes ses diversités locales, et constitue ainsi une base de données exploitable sur plusieurs années, pour répondre aux demandes d’informations sur les structures de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Les
utilisateurs pourront ainsi disposer de résultats comparables pour l’ensemble des provinces, régions et districts.

Les documents ci-après constituent les documents élaborés pour cette importante investigation statistique qu’est le RA 2004-2005 :
– Tome I : Généralités, Méthodologies et Principaux Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome II : Population et Exploitations Agricoles – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome III : Parcelles et Superficies des Cultures – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome IV : Cheptel Animal – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome V : Matériels et Equipements – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome VI : Pêche et Aquaculture – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.
– Tome VII : Intégration de la Dimension Genre – Résultats Définitifs du RA 2004-2005.

Par ailleurs, des enquêtes connexes ont permis de produire une importante gamme de données liées à l’environnement rural, aux potentiels et aux efforts de production, aux techniques de production et aux performances du secteur. Ces données constituent des éléments de définition des principaux indicateurs pour le suivi, l’évaluation et l’analyse des programmes sectoriels sur la pauvreté, la vulnérabilité, l’insécurité alimentaire, le développement des filières d’exportations, l’amélioration de la production et de la productivité, les aménagements et les voies d’accès et les capacités du pays à couvrir les besoins du marché local ainsi que ses performances à pénétrer le marché international. En conséquence, les résultats du dernier Recensement de l’Agriculture constituent un instrument privilégié dont les analyses approfondies sur des thèmes spécifiques, qui permettront de mieux orienter les stratégies de développement rural en général et de développement agricole en particulier.

La publication de ces résultats s’adresse à l’ensemble des utilisateurs, y compris le Gouvernement et les partenaires au développement, afin qu’ils puissent disposer des indicateurs pertinents pour mieux saisir les mutations du monde rural.

Lors de la célébration de la Journée Mondiale de la Statistique (JMS) 2015 dont le thème a été « De meilleures données pour une vie meilleure », l’INSTAT a invité les départements ministériels à lui fournir la version électronique de leurs annuaires statistiques afin (i) de les mettre à la disposition des utilisateurs potentiels via son site web, (ii) d’enrichir l’offre statistique du pays (iii) de mettre en valeur les annuaires statistiques et les départements ministériels qui les ont produits.

Annuaires statistiques agricoles

Ces annuaires statistiques agricoles sont produits par le Ministère en charge de l’agriculture. Ils viennent enrichir les connaissances sur les performances, les potentialités du secteur agricole ainsi que les activités qui concernent ce secteur. Ces documents qui constituent la référence et la mémoire statistique pour l’ensemble du secteur agricole servent de base à une meilleure prise en charge du développement du secteur en permettant la maîtrise des paramètres essentiels sur de longues séries annuelles.

Les éditions disponibles sur ce site sont les fruits de multiples efforts axés sur un ensemble de réseaux et de circuits d’informations qui ont touché plusieurs administrations et organismes et qui trouveront ici la reconnaissance du Ministère en charge de l’agriculture pour leur franche collaboration à œuvrer dans le sens d’une amélioration constate des données transmises.

A noter que :
(i) l’Annuaire statistiques agricoles 2009-2010 a été publié en décembre 2012 et concerne les campagnes de 2005 à 2008. Les données de cet annuaire ont été obtenues à partir des résultats du Recensement de l’Agriculture (RA) réalisé lors de la campagne 2004-2005 ;
(ii) l’Annuaire statistiques agricoles 2005-2006-2007-2008 concerne la campagne de 2005 à 2008, les données sont obtenues également à partir des résultats du Recensement de l’Agriculture (RA) réalisé lors de la campagne 2004-2005 ;
(iii) l’Annuaire statistiques agricoles 2003 est relatif à la campagne 2002-2003 et touche l’agriculture, l’élevage, la pêche et la forêt.

Lors de la célébration de la Journée Mondiale de la Statistique (JMS) 2015 dont le thème a été « De meilleures données pour une vie meilleure », l’INSTAT a invité les départements ministériels, dont le Ministère de l’Agriculture à lui fournir la version électronique de leurs annuaires statistiques afin (i) de les mettre à la disposition des utilisateurs potentiels de données et informations statistiques via son site web, (ii) d’enrichir l’offre statistique du pays (iii) de mettre en valeur les annuaires statistiques et les départements ministériels qui les ont produits.

Lors de la célébration de la Journée Mondiale de la Statistique (JMS) 2015 dont le thème a été « De meilleures données pour une vie meilleure », l’INSTAT a invité les départements ministériels à lui fournir la version électronique de leurs annuaires statistiques afin (i) de les mettre à la disposition des utilisateurs potentiels via son site web, (ii) d’enrichir l’offre statistique du pays (iii) de mettre en valeur les annuaires statistiques et les départements ministériels qui les ont produits.

Pour plus d’information sur cette publication, nous vous prions de vous adresser au Ministère de l’Agriculture Anosy ou consulter son site web http://www.agriculture.gov.mg.

Enquête Périodique auprès des ménages (EPM) – 2010

L’Enquête Périodique auprès des Ménages (EPM) 2010 est la huitième enquête de la série initiée par l’INSTAT en 1993. A l’instar des versions antérieures, elle est une enquête multi-thème qui se focalise sur les conditions de vie des ménages.

Ainsi, sont traitées par l’enquête les thématiques ci-après :
– la démographie,
– la santé,
– l’éducation,
– l’emploi,
– les entreprises non agricoles détenues par les ménages,
– l’habitation,
– le logement,
– les opérations de transfert,
– les avoirs,
– les perceptions subjectives du niveau de vie,
– l’agriculture,
– les chocs et les risques subies par les ménages, et ;
– les dépenses des ménages.

Par conséquent, l’EPM est la seule enquête qui puisse fournir en éléments de données, le calcul d’indicateurs et les analyses microéconomiques sur toutes les facettes des activités et des conditions de vie des ménages. Elle a contribué à la mise à jour des principaux indicateurs des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Côté méthodologique, l’enquête a porté sur 12 460 ménages, répartis dans 623 localités couvrant 22 régions, aussi bien en milieu urbain que rural. Elle a permis d’interviewer directement environ 60 000 individus. La collecte des données a duré quatre mois, de juillet à octobre 2010. Elle a été menée par 248 agents de terrain répartis en 62 équipes dirigées par les techniciens de l’INSTAT. La saisie, le traitement, l’analyse des données et la rédaction du présent rapport, ont été réalisés par l’équipe de la Direction des Statistiques des Ménages de l’INSTAT.

Enquête Périodique auprès des ménages (EPM) – 2005

L’EPM 2005 est la septième édition de la série « Enquête Périodique auprès des Ménages ». Elle porte sur les conditions de vie des ménages au cours de l’année 2005. Les informations fournies dans le rapport constituent tout particulièrement, des éléments de mise en place et de suivi du programme Millenium Challenge Account (MCA) Madagascar. L’EPM 2005 permet également d’identifier les différentes activités des ménages, les catégories de consommation ainsi que de présenter les conditions de vie sociales des ménages.

Ainsi, plusieurs thématiques sont traitées à savoir:
– la démographie,
– la migration,
– l’emploi,
– l’agriculture,
– la sécurisation foncière,
– les entreprises non-agricoles,
– les transferts,
– la santé,
– l’éducation,
– l’habitation,
– les avoirs,
– la consommation des ménages,
– la pauvreté,
– la vulnérabilité,
– l’opinion des ménages sur les conditions de vie.

La conception et l’organisation technique de l’EPM 2005 ont été assurées par les techniciens de la Direction des Statistiques des Ménages (DSM). Les travaux de collecte des données, auprès de 11 781 ménages composés de 54 996 individus et répartis dans 561 localités, se sont déroulés entre septembre et novembre 2005. Ils ont été réalisés par des enquêteurs et des superviseurs en collaboration étroite avec les Directions Inter-régionales de l’INSTAT auprès des six chefs-lieux de provinces et à Antsirabe. Le traitement et l’analyse des données et la rédaction du rapport ont été réalisés par les techniciens de la Direction des Statistiques des Ménages auprès de l’INSTAT.

Enquête Périodique auprès des ménages (EPM) – 2002

Les Enquêtes auprès des Ménages (EPM), initiées depuis 1993, sont devenues un instrument indispensable pour les stratégies de lutte contre la pauvreté à Madagascar. Elles sont essentielles pour mener des analyses microéconomiques sur des aspects d’incitation et de distribution, et ainsi, à l’analyse de la plupart des questions de politique économique. Les EPM ont permis d’identifier les caractéristiques des pauvres et d’éclairer les décisions de politique économique.

La conception et l’organisation technique et financière de l’EPM de 2002 ont été réalisées par
l’équipe technique de la Direction des Statistiques des Ménages (DSM) à l’Institut National de la Statistique. La collecte des données a été exécutée par des enquêteurs et des superviseurs régionaux recrutés et formés sur place et a été assurée en collaboration étroite avec les Directeurs interrégionaux de la Statistique.

La présente analyse, réalisée par l’INSTAT, a également bénéficié de la contribution de chercheurs de l’université Cornell, New York, Etats-Unis.

Il sied de mentionner que l’EPM 2002 a bénéficié de l’appui technique et financier du Gouvernement Malgache et de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement au travers du projet ILO et de l’Université Cornell pour la collecte dans le cadre de l’IPPTE 2002. L’enquête a été réalisée au niveau de 3 856 ménages répartis dans toute l’île.

Ci-après les thèmes traités par l’EPM 2002 :
– la démographie,
– la consommation des ménages,
– la pauvreté,
– les entreprises non-agricoles,
– l’agriculture,
– l’élevage,
– la santé,
– l’éducation,
– l’habitation,
– les avoirs,
– les transferts,

Enquête Périodique auprès des ménages (EPM) – 2001

L’Enquête Prioritaire auprès des Ménages de 2001 (EPM-2001) s’inscrit dans le cadre d’un programme permanent d’enquêtes initiées par l’Institut National de la Statistique (INSTAT). Ce programme a un triple objectif. D’abord, il fournit des données récentes qui permettent d’appréhender les conditions de vie des ménages. Ensuite, il met à la disposition des autorités et des principaux acteurs économiques des informations fiables au niveau des régions. Enfin, il contribue au renforcement de la capacité de collecte, de traitement et d’analyse de l’INSTAT.

L’EPM-2001 est le prolongement d’une série d’enquêtes auprès des ménages réalisées en 1993, 1997 et 1999. Dans le passé, celles-ci ont prouvé leur utilité et leur efficacité pour la compréhension des effets des politiques économiques dans les différents secteurs de l’économie d’une part et sur les conditions de vie des différents groupes de population, d’autre part.

La rédaction de ce rapport est le fruit de la collabotration étroite de l’équipe de l’INSTAT/DSM, de la Banque Mondiale, de Cornell University, du Ministère de la Santé, du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et du Ministère de l’Enseignement secondaire et de l’éducation de base.

Ci-après les thèmes traités par l’EPM 2002 :
– la démographie,
– la migration,
– la santé,
– l’éducation,
– l’emploi,
– les entreprises non-agricoles,
– l’habitation,
– les transferts.
– les avoirs,
– l’agriculture,
– la consommation des ménages,
– la pauvreté,

Enquête Prioritaires auprès des ménages (EPM) – 1999

L’enquête Prioritaire auprès des Ménages de 1999 (EPM-99) est le troisième élément d’une série d’enquêtes permanentes confiée à l’Institut National de la Statistique (INSTAT). Cette série d’enquêtes a pour but d’analyser et de suivre les conditions de vies des ménages. Les résultats de ces enquêtes permettront d’une part aux autorités, acteurs socio-économiques et société civile de disposer d’un système d’informations fiables et à jour, représentatives au niveau des faritany et milieux de résidence sur les ménages et d’autre part de servir d’outil d’aide à la décision et d’orientation dans la conception et l’exécution de politique économique. En 1999, les thèmes prioritaires étaient la dépense des ménages, la santé et l’éducation.

Le présent rapport présente les résultats de l’EPM-99 et fournit les indicateurs et analyses détaillées sur la structure des ménages, leurs caractéristiques, l’état de santé, la situation de l’éducation, la nutrition, le niveau d’éducation, le type de logement, les revenus et les dépenses des ménages.

La conception et l’organisation technique et financière de cette enquête sont réalisées par l’équipe technique et le personnel de la Direction des Statistiques des Ménages (DSM). La
collecte des données a été effectuée en collaboration étroite avec les directions inter-régionales de l’INSTAT.

Cette enquête n’a pu être réalisée sans l’appui financier de la Banque Mondiale à travers le Projet d’Appui Institutionnel à la Gestion Publique (PAIGEP-2911-MAG). L’INSTAT tient aussi à adresser leurs vifs remerciements à l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID) pour l’assistance technique, l’appui en équipement et en formation et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) pour la participation au financement de la collecte d’ateliers de traitement des données et de dissémination des résultats, et l’Union Européenne pour la participation au financement de la publication. Enfin, une gratitude particulière doit être exprimée aux ménages qui ont accepté de collaborer à la réalisation de cette opération.

Ci-après les thèmes traités par l’EPM 1999 :
– la démographie,
– la situation de la santé au cours des deux derniers semaines,
– l’éducation,
– le logement et la mode de vie,
– l’emploi,
– l’élevage et les activités agricoles,
– les dépenses des ménages,
– les revenus des ménages.

Enquête Prioritaires auprès des ménages (EPM) – 1997

L’Enquête Prioritaire auprès des Ménages en 1997 s’attache à collecter des renseignements multi-thèmes sur leS conditions de vie des ménages malgaches. L’Enquête sur terrain a duré trois mois environ et couvre l’ensemble de l’île. Le questionnaire de l’enquête comporte plusieurs thèmes (Démographie, Migration, Santé, Education, Emploi, Logement, Agriculture, Entreprises non agricoles, Revenus, Dépenses, Avoirs des ménages, Anthropométrie) et accorde un poids particulier à la partie ‘Dépenses des ménages’.

La conception et l’organisation technique et financière de ce type d’enquête sont réalisées par l’équipe technique et le personnel de la Direction des Statistiques des Ménages (DSM). La collecte des données a été assurée par des enquêteurs, des contrôleurs et des superviseurs régionaux recrutés et formés sur place. L’organisation de la collecte a été réalisée en collaboration étroite avec les chefs de services régionaux de l’INSTAT.

Cette enquête a pu bénéficié du financement de la Banque mondiale à travers le Projet d’Appui Institutionnel à la Gestion Publique et l’Institut National de la Statistique remercie vivement les ménages qui ont accepté de collaborer à la réalisation de cette opération.

Enquête Prioritaires auprès des ménages (EPM) – 1993

L’enquête Prioritaire auprès des Ménages de 1993 (EPM-93) est le premier élément d’une série d’enquêtes permanentes confiée à l’Institut National de la Statistique (INSTAT). Cette série d’enquêtes a pour but d’analyser et de suivre les conditions de vies des ménages. Les résultats de ces enquêtes permettront d’une part aux autorités, acteurs socio-économiques et société civile de disposer d’un système d’informations fiables et à jour, représentatives au niveau des faritany et milieux de résidence sur les ménages et d’autre part de servir d’outil d’aide à la décision et d’orientation dans la conception et l’exécution de politique économique.

En 1993, les thèmes traités par l’EPM sont :
– la démographie,
– l’éducation,
– la santé,
– le logement et les conditions d’habitation,
– la population active et l’emploi,
– les activités agricoles et l’élevage,
– les entreprises non agricoles des ménages,
– les revenus des ménages,
– les dépenses des ménages.