Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Les ménages

La publication des résultats du premier Recensement Général de la Population de 1975 se poursuit dans ce rapport par l’analyse et la présentation des tableaux relatifs aux caractéristiques des ménages ordinaires à l’exclusion, par conséquent, des ensembles particuliers (couvent, hôpital, caserne, etc… ). L’on rappelle alors, pour mémoire que pour les fins du Recensement Général, le ménage est défini comme « un ensemble ou groupe de personnes habitant un même logement, unies ou non par des liens familiaux, reconnaissant l’autorité d’un chef et partageant les repas principaux. (cf. méthodologie)

Les caractéristiques socio-économiques des chefs de ménage n’ont pas fait l’objet d’une exploitation, dans la mesure où il semble qu’elles ne différeraient pas trop de celles de la population et en particulier en ce qui concerne la population masculine ; par contre, on pourra regretter l’absence de données sur la répartition selon la taille des ménages. Par ailleurs, en raison de la nature des choses, les résultats relatifs au milieu rural de la province de Diégo-Suarez sont ceux obtenus au dépouillement manuel qui a été effectué à la fin des opérations sur le terrain.

Malgré ces lacunes et en raison du caractère fondamental de la variable « ménage » en tant qu’agent économique et en particulier, l’INSRE s’est efforcé de présenter des données qui, il ose l’espérer, répondront aux plus pressés des besoins des utilisateurs. Ainsi, les statistiques publiées dans ce document donnent d’une part, les répartitions des effectifs des ménages, qui constituent en outre une base de sondage utile aux enquêtes statistiques ultérieures ; d’autre part, elles permettent de saisir l’aspect démographique de la constitution et de la dissolution du ménage malgache, enfin des projections des effectifs des chefs de ménage sont proposées à l’intention des planificateurs, des économistes et à tous les chercheurs en général.

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Données socio-économiques en milieu urbain

Préparé depuis 1965, mais plusieurs fois ajourné pour diverses raisons dont notamment des raisons budgétaires, d’insuffisance de cadre et de conjoncture politique, le premier RGPH ou recensement général de la population et de l’habitat n’a pu démarrer qu’en 1974.

Le budget d’un montant total de 600 millions de FMG, a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Activité en matière de Population pour une part représentant environ le quart et par le Gouvernement de la République Malagasy pour le reste.

L’opération a débuté dans les six chefs-lieux de Province qui sont Tananarive, Tamatave, Fianarantsoa, Mahajanga, Diégo et Tuléar et dans la ville d’Antsirabe. Dans ces sept grandes villes, la date de référence des renseignements fut la nuit du 26 au 27 janvier 1975. Elle se terminait dans le milieu rural qui en constituait le plus gros morceau et où toutes les données furent relatives à la nuit du 17 au 18 Août 1975.

A l’exclusion du Centre de Tangainony et du Centre Industriel de Sosumav, tous les centres considérés comme urbains, lors du recensement sont des communes urbaines ; seule la Commune urbaine de l’île de Sainte-Marie qui présente malgré tout des caractéristiques nettement rurales, a été classée parmi le milieu rural. Les communes urbaines ont été définies par décret gouvernemental et ce, pour des raisons de budget. Une commune urbaine compte au moins 4 000 habitants et un plan d’urbanisme y a été réalisé ou est en train de l’être. C’est souvent un centre administratif doté d’infrastructure scolaire et sanitaire relativement importante et où l’activité commerciale est assez développée.

On trouvera dans le présent volume les renseignements relatifs à l’activité économique qui constitue la première partie des « Données socio-économiques ». On y trouvera les chapitres suivantes :
I. Types d’activité
II. Situation au travail
III. Profession

Faute de place dans ce troisième volume, une partie du IIIe chapitre sur la profession et le IVe chapitre ayant trait à la branche d’activité seront inclus dans les autres volumes avec les données sur la scolarisation, l’alphabétisation et les migrations qui forment la deuxième partie des « Données socio-économiques ».

Données socio-économiques en milieu urbain : Types d’activité – Situation au travail – Profession

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Enquête Post-censitaire

La présente brochure qui contient l’analyse des principaux résultats de l’Enquête Post-censitaire ayant suivi immédiatement le Recensement inaugure la série de publications sur les études et l’analyse.

Après la sortie des tableaux chiffrés, ce travail scientifique apporte les compléments d’informations nécessaires pour une meilleure connaissance de la population malgache et constitue en quelque sorte une consécration des capacités de toute l’équipe de l’Institut National de la Statistique et de la Recherche Economique (INSRE) ayant réalisé le recensement.

L’INSRE a établi un plan d’ensemble pour l’analyse des résultats du Recensement de Madagascar de 1975. Il appartient à l’INSRE de publier l’analyse des résultats qui constitue une synthèse de l’ensemble. Des chercheurs d’autres organismes ont été associés dans les travaux de recherche sur certains thèmes.

Premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPHI) 1975 – Analyse des données démographiques

Le premier Recensement Général de la Population et de l’Habitation de Madagascar, dont la nécessité a été mis en évidence depuis 1965, n’a pu finalement être effectué qu’en 1975 pour des raisons d’ordre essentiellement financier.

Les résultats détaillés de ce recensement sont disponibles ; dans une deuxième étape de sa publication l’analyse se propose de synthétiser les résultats, ceci à l’intention d’un large public qui aura besoin d’une idée globale sur la population de Madagascar. Les autres utilisateurs qui voudraient avoir des détails précis sur certains aspects se reportent aux divers volumes qui les intéressent.

La présente analyse traite des données démographiques, l’état de la population et migration après un rappel sur la méthodologie.

RGPH1 1975 – Analyse des données démographiques

Formation des Responsables et Assistants régionaux sur le dénombrement principal du RGPH3

Dans le cadre de la poursuite des activités préparatoires du troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH3) de Madagascar, la Cellule Centrale d’Exécution du Recensement (CCER) entame la formation en cascade du personnel de terrain à partir du 22 janvier 2018, et ce afin de respecter la date de réalisation du dénombrement principal. Dans ce cadre, un atelier de formation des Responsables régionaux et des Assistants régionaux se tient du 23 janvier au 03 février 2018 à Antsirabe.


Remise officielle de matériels informatiques à la CCER par le FNUAP

L’UNFPA a procédé le lundi 28 août 2017 à la remise officielle de cinquante (50) ordinateurs desktop à l’endroit de la Cellule Centrale d’Exécution du Recensement (CCER), organe d’exécution technique du Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH3) au sein de l’INSTAT qui est sous la tutelle technique du Ministère de l’Economie et du Plan. La cérémonie s’est déroulée au niveau du bureau de la CCER sis à Anosizato Atsinanana, à Antananarivo, en présence de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, accompagné de Monsieur le Ministre de l’Economie et du Plan, le Général de Corps d’Armée RAVELOHARISON Herilanto et de ses proches collaborateurs, du Représentant Résident de l’UNFPA à Madagascar, Monsieur Constant-Serge Bounda ainsi que des représentants des divers partenaires tant bilatéraux que multilatéraux.

Une preuve de confiance des partenaires techniques et financiers à l’endroit de Madagascar
La remise de ces matériels informatiques s’inscrit dans le cadre de l’appui technique apporté par l’UNFPA à la CCER pour la réalisation dans de meilleures conditions du RGPH3. Cette donation constitue la troisième du genre en complément des matériels informatiques déjà fournis par l’UNFPA depuis l’année 2016. Et comme l’a précisé le Représentant Résidant de l’UNFPA dans son allocution, « ces cinquante ordinateurs, objet de cette cérémonie, viennent compléter un parc informatique de 141 ordinateurs, 29 ultras portables et 402 tablettes et autres périphériques, fournis par l’UNFPA, pour les activités préparatoires du recensement». Et à lui de continuer que « les travaux cartographiques en cours ont bénéficié de l’appui technique et financier des partenaires au développement du pays, notamment la Banque Mondiale, le PNUD, l’USAID, la République d’Afrique du Sud et l’UNFPA en tant que point focal des partenaires techniques et financiers pour le recensement ».



Une franche collaboration

Le recensement est une grande entreprise. C’est la preuve de la confiance que les partenaires techniques et financiers témoignent à l’endroit de l’Etat malagasy. En effet, il s’agit d’un projet de grande envergure et très complexe, mais combien utile pour le pays !
Dans son allocution, Son Excellence, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a tenu à souligner « que la tenue de cette cérémonie marque la concrétisation de la franche et efficace collaboration entre Madagascar et les Partenaires Techniques et Financiers dans le cadre de la réalisation du troisième recensement général de la population et de l’habitation ».
D’autant plus que cet organisme onusien (UNFPA) a récemment mis à la disposition de la CCER des Consultants internationaux experts en recensement et en système d’information géographique et cartographie pour accompagner les techniciens malagasy qui travaillent aussi d’arrache-pied.



Jamais deux sans trois

Cette visite de la CCER à Anosizato, du 28 août 2017, fait échos à celle qui s’est effectuée le 09 juin 2017 par Monsieur le Ministre de l’Economie et du Plan et par le Représentant Résidant de l’UNFPA.
En perspective, l’on peut noter également la tenue de la quatrième réunion du Conseil National du Recensement (CNR) qui emboîte le pas à cet événement de cérémonie de remise d’outils informatiques. En effet, sous la présidence de Monsieur Le Premier Ministre, les membres de ce CNR vont se réunir au palais d’Etat de Mahazoarivo, le 31 août 2017. Cette réunion fort attendue par toutes les parties prenantes du RGPH3 permettra, de faire avancer et de « gagner milles » pas en avant dans le processus de recensement de la Grande Ile comme il l’a annoncé dans son discours en ces termes, lors de la cérémonie officielle de remise des matériels informatiques à la CCER/INSTAT, à Anosizato « je tiens à vous rassurer que le Gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour que les activités cartographiques et du dénombrement se déroulent dans de meilleures conditions ».

Et à Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre de conclure qu’il « exhorte les différents techniciens à tous les niveaux de faire preuve de professionnalisme afin d’optimiser l’utilisation de ces matériels en vue de produire les différents livrables attendus ».